Je vais commencer par faire les présentations !

De gauche à droite à l'arrière plan :

Quentin (Fr) – Holger (D) – Sabi (Hung) – Johanna (Fr) – Philipe (D) – Ina (D) – Mario (Mex) – Ania (D) – Moi (Fr)

Au premier plan : David (Cz) – Roland (D) – Tomas (Cz)

Après un petit mois à Tampere, la vie devenait un peu monotone (il faut avouer qu'en Finlande, hormis la nature, il n'y a vraiment rien à voir de particulier...) et nous décidâmes d'aller voir si l'herbe était plus verte en Laponie ! 4 jours déconnecté de notre très laborieuse vie d'étudiant à Hervanta. 22H, l'heure du départ à sonné et les festivités avec, au programme, une première bière devant la gare de Tampere.

Dans le train nous avons joyeusement squatté tout un compartiment invitant les gens à changer de place afin de ne pas être dérangé, afin de pouvoir picoler tranquillement :-) On retiendra surtout que dans le train de nuit les lits coûtent 25euros (que nous n'avons bien sur pas pris) et que dormir sur des sièges trop étroits la lumière allumée c'est pas super... heureusement que notre haut taux d'alcoolémie aide à passer sur ces détails matériels. Les contrôleurs sont comme tous finlandais qui se respecte rigoureux sur les règles et quand on demande de montrer sa carte d'étudiant, on s'exécute !

Rovaniemi

Nous voilà donc dans Rovaniemi, « capitale de la Laponie », enfin capitale dans le sens finlandais du terme, c'est à dire 50 000 âmes. Premier choc, premiers frissons (la température oscillait entre 3 et 6 degrés) et premières impressions... et bien Rovaniemi y'a rien à voir ! Oh surprise ! C'est une ville sans charme comme on en voit partout, des habitations, des centres commerciaux ... rien de bien spécial à se mettre sous la dent ! Alors quoi ? On est venu jusqu'ici juste pour ça ? Non non non ! On avait prévu de louer des voitures pour aller dans des parcs nationaux du coin (enfin à 100 et 300 km) mais avant cela, petit détour par le parc du père Noël (santa claus park)... qui est aussi le point de passage du cercle polaire arctique !

Les environs de Rovaniemi sont vraiment magnifique, la fin septembre correspondant à l'automne, les arbres à perte de vue se colorent en rouge et oranger, c'est vraiment superbe, même sous un temps couvert ! On n'a donc pas pu s'empêcher de s'arrêter dès que l'on a trouvé un joli coin pour prendre des photos... de vrais touristes japonais vous dis-je !

Les rênes se baladent en liberté dans toute la Laponie, et il n'est pas rare d'en voir traverser la route (au début l'on ralentissait pour prendre des photos puis on s'est vite lassé ^^). Et pour ajouter un détail, la viande de cerf ça a goût de chevreuil.

C'est en tout cas un autre bon exemple de la communion entre les finlandais et la nature. Les routes sont d'ailleurs excellente malgré le fait qu'il n'y a personne et autre avantage, impossible de se perdre ! Les routes menant au nord de la Laponie étant au nombre de ... 2 !

Pyhäjärvi

La première nécessité était de nous trouver donc un chalet pour la nuit et de ce côté la Laponie offre de très nombreuses opportunités à petit prix, confort rudimentaire mais pour passer quelques jours c'est parfait. Sitôt les valises posées, direction le parc national pour une petite randonnée d'une quinzaine de kilomètres.

Faut être honnête... la Laponie c'est vraiment magique ! Des paysages enchanteurs, de l'eau, des couleurs chatoyantes sur les arbres... et cerise sur le gâteau le soin apporté par les finlandais à leur parcs, des chemins toujours en très bon état, toujours respectueux de la végétation y'a rien à dire, juste des leçons à prendre.

Le paysage dans les environs de Pyhäjärvi a été sculpté avec les glaciations successives de l'Histoire et il n'est pas rare de se trouver au beau milieu du lit d'un ancien glacier. Toujours aussi impressionnant à vivre, parole de scout ! Chose étonnante, le soleil se couche plus tard en montant vers le nord en y réfléchissant à deux fois c'est logique, mais j'ai été surpris sur le coup. La lumière du soleil n'est jamais très importante, pour donner un élément de comparaison on a toujours l'impression qu'il est 16-17h même à midi ! Il y a très peu de variation de température entre le jour et la nuit, 2 degrés tout au plus.

Après ce bain de nature, une petite cérémonie étudiante (comprendre repas à base de pattes-bolognaises)

et ... le sauna !

Le sauna comment ça marche ? On entre dans une cabane en bois chauffé à 60-70 degrés par un gros poële, on s'assoit sur une estrade en bois et l'on attend de cuire un peu. On discute entre amis et tradition oblige, dans le plus simple appareil. Une fois que l'on est un peu habitué, les festivités commencent et l'on verse de l'eau sur des grosses pierres posées sur le poële, une grosse vapeur d'eau brûlante s'élève alors et l'on en prend plein les mirettes ! On se voit mourir suffoquant mais il n'en est rien et lorsque l'on sent que l'on est « a point », on ouvre la porte, et l'on court en direction du lac ! (Je laisse le soin à chacun d'imaginer à quelle température est l'eau à 60km au nord du cercle polaire arctique). Quel bonheur lorsque l'on entre, c'est une sensation difficile à décrire, cela se vit ! On reste une vingtaine de seconde puis le froid commence a se faire sentir et là on court à nouveau ... hors de l'eau ! Direction la serviette... petite pause et l'on retourne dans le sauna ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser on ne tombe jamais malade et c'est très bon pour la circulation. Faut aussi ajouter que c'est très bon contre le froid !

Après tous ces efforts, du réconfort que diantre ! Avec une petite fête (bien trop arrosée comme d'habitude) dans notre chalet... je n'écrirais pas trop à ce sujet, je me souviens pas de tout :p

Réveil assez difficile et petit dej. Le petit déjeuné est toujours un grand moment de discussion avec nos amis allemand... qui ne comprennent décidément pas que nous autre français aimons tremper notre tartine de confiture dans notre lait ou que l'on mange tout simplement que du sucré. Eux préfère le salami, du fromage et du jambon sur des tartines beurrées... amusante expérience que l'international ;-)

Inari

Faut dire que 60km au nord du cercle polaire c'était pas assez froid pour nous... direction donc le nord de la Finlande vers le plus grand lac que ce pays possède, Inarijävi. La végétation est très différente la-bas, moins dense, que des épineux et ... de la neige ! Oui en plein septembre ça fait bizarre, mais finalement on s'y fait ;-)

Nous avons donc trouvé un second chalet dans un petit coin de paradis (n'ayons pas peur des mots), deux petits chalets au bord d'un lac dans une foret intacte... oh bonheur.

Même si la température oscillait entre 1 et 3 degrés, nous n'avons pas résisté à faire un tour sur le lac, histoire de jouer aux pirates (mais attention, pas question de tomber à l'eau... nous avons préféré le côté alcoolique de la culture pirate, et une bouteille de rhum !)

Devant un magnifique couché de soleil et une aurore boréale inoubliable (que je n'ai pas pu prendre en photo... pas assez de lumière). Pour décrire sommairement, l'on peut voir d'immense traînées vertes lumineuses dans le ciel qui décrivent des courbes et qui se fondent en un point vers l'horizon. Magnifique ! Autre étrangeté d'Inari, le soleil ne se couche pas totalement et il ne fait pas totalement nuit, mais très sombre... dépaysant cette Laponie !

Le lendemain matin nous avons visité un autre parc naturel, moins joli que le premier, mais les quelques points infos de-ci de-la nous ont appris quelques trucs sur le mode de vie des Sames, et sur la durée de vie des arbres.

Je ne résiste pas à montrer une petite photo d'un arbre plus tout jeune (celui-ci à 400ans) dont, rareté de la région, les branches sont tombantes.

Retour

Après tant d'émotion nous sommes donc retourné sur Rovaniemi, 250km plus au sud pour reprendre le train (et re-boire un coup ^^). Dernier souvenir de la Laponie dans LE kebab du coin avant de retourner sur Tampere retourner à notre vie d'étudiant-vacancier ! Un seul mot : Génial