Principe

L'Hämeenkadun est en fait un rally ... façon finlandais bien sûr ! Cet évènement à lieu tous les ans et rassemble des étudiants venant de la Finlande toute entière. Le principe est très (trop ?) simple, les bars de la rue principale de Tampere (Hämeenkatu) participent à l'évènement et le but est de ... boire ! Oh surprise ! En fonction du nombre de litre bière que l'on est capable de s'enfiler on gagne un badge que l'on pourra coudre avec amour sur son overall (sorte de salopette que possèdent tout étudiant et qui se customize très largement, la couleur est celle du département de l'université auquel appartient l'étudiant et pour le reste, c'est au choix... en tout cas c'est une coutûme fort amusante et largement suivie). Les règles de l'évènement sont d'ailleur très bien expliquées sur le site officiel.

Mais l'Hämeenkadun c'est aussi et surtout l'occasion pour des étudiants venant de la Finlande toute entière de se retrouver et de ... picoler ensemble, hé oui on les refera pas ces finlandais...

Hämeenkadun erasmus

Parce que nous, on a pas besoin d'un prétexte pour picoler, on a donc évité la fureur de l'hämeenkatu et on s'est gentiment bituré dans l'appartement de Mario. Etait présente toute la clique paawolienne avec quelques invités de Mikontalo. Peu importe, bière à la main tout le monde est égal ! (à confronter avec nos idéaux bien français)

Une fois tout ce petit monde un peu amoché, direction le centre ville, juste pour apprécier le spectacle de milliers d'étudiants finlandais complètement ivre. Cela peut parraître un tantinet sadique voire voyeuriste mais cela vaut vraiment le coup d'oeil ! et je pense n'avoir jamais vu autant de gens à keskustori. Inutile d'essayer d'engager la conversation, les autochtones sont à un stade très avancé d'alcoolisme ...

La soirée

C'est là, au centre ville que nous apprennons qu'une soirée est prévue, mais qu'il faut un ticket pour entrer dans les dizaines de bus faisant la navette... malheureux erasmus qui n'avons pas été prévenu (sciement... l'Hämeenkadun c'est avant tout un rassemblement de finlandais entre finlandais !) et tous les tickets sont vendus des mois auparavant...

Alors quoi on allait pas se laisser faire comme ça non ? Après avoir essayé de négocier un peu avec les organisatrices et de jouer vaguement de nos charmes pour passer, nous avons vite compris qu'avoir les yeux bruns ne suffisait pas pour amadouer la finlandaise ! Tanpis, c'est peu conventionnel mais nous nous sommes vite résigné à sauter la barrière !

Une fois dans le bus, on s'est vraiment senti étrangers (enfin ... encore plus étrangers) car premièrement notre taux d'alcolémie ne pouvait pas rivaliser avec celui de nos voisins de siège et deuxièmement parce qu'on était les seuls erasmus dans ce bus... comment on le sait ? facile on est les seul pékin à ne pas avoir leur salopette !

Une fois arrivé devant un grand stade, nous avons vite ravalé notre petite victoire sur l'autorité finlandaise... nouveau contrôle des tickets. J'ai alors tenté de ressortir mon baratin sur "mais on est là pour découvrir la culture finlandaise, nos tuteurs nous ont dit que ca irait même sans ticket, on veut vraiment faire la fête avec les finlandais blablabla" j'avoue d'ailleur me sentir un peu mal quand je mens comme ça maintenant, et oui c'est aussi ça l'intégration.

Une partie de notre groupe a réussi à entrer, une autre partie non... j'ai appris plus tard qu'il fallait leur prendre d'avantage la tête, j'ai argumenté que pendant 10 minutes ^_^ bref qu'à cela ne tienne, il parrait qu'il ya une autre soirée organisée à l'Onnela, en (re)route pour le centre ville !

Onnela

La soirée à l'Onnela était ... un cauchemar pour agoraphobe ! Mais on s'est bien amusé et un groupe finlandais jouais de la musique live pendant une partie de la nuit, c'était une bonne soirée dont je retiendrais quelques anecdotes:

- salut tu t'appelles comment ?
- Xe (je rapelle plus de son nom, je mets un "e" pour signifier que c'était une charmante blonde)
... discussion amicale pendant un bon quart d'heure sur les futilités d'usages telles que les études et companie...
- tu es d'où ?
- France
- ah ... et disparition ! Ca me change des "woaw", pan une bonne claque dans ma tête pour me remettre en place, ça fait du bien.

Je retiendrais aussi que le groupe ayant réussi à entre au stade nous a rejoint à l'Onnela, le fait de ne pas avoir d'overall et se sentir si "étrangers" les a fait fuir... finalement le fait de ne pas pouvoir entrer nous a fait gagner de précieuses heures, comme quoi, quand je dis que je suis un mec chanceux ^_^

L'Hämeenkadun c'est un truc à voir étant Erasmus et à vivre étant finlandais au moins une fois dans sa vie, parole de moi ça vaut le coup... pour peu qu'on ai LE ticket ;-)