Départ

Dimanche, 8h, le réveil sonne ... ouf il me reste encore quelques heures pour dormir ! 12h, deuxième réveil, crap je suis à la bourre pour changer ! Le rendez-vous était à 13h devant l'université, la plupart des Erasmus de Tampere étaient là, certains de l'UTA d'autre du TUT (les deux universités). Nous avons donc attendu sous la neige que les bus arrivent, bus en retard de 20 minutes... on aurait pu parier sur la fin du monde mais pas sur un tel retard de la part de finlandais, impressionnant.

Toute la troupe était donc au rendez-vous, avec quelques invités comme la soeur d'Ina en visite pour quelques jours en Finlande... la petite allait pas être déçue du voyage !

le bus

Répartis dans 5 ou 6 bus, nous voilà donc en route pour Helsinki ou nous attendent les navires de la Viking line qui assurent la liaison entre les capitales finlandaise et suédoise. Nos tuteurs s'étaient fait beau pour l'occasion et nous avaient préparé tout un speech sur les règles de base à suivre sur le bateau : ne pas vomir dans les poubelles, comment faire boire une finlandaise, comment duper la sécurité et picoler sans crainte dans les corridors... on peut dire que l'on a été chouchouté :)

Dans cette ambiance pré-festive, Tomas et moi ouvrons nos bières "pour le voyage" et entamons les festivités...

On est finalement arrivé à Helsinki où l'on a fait un petit tour en bus dans la ville ... vu qu'il faisait nuit noire, je me suis demandé si c'était vraiment pour nous faire visiter la ville ou juste pour le plaisir de nous faire passer pour des touristes. Qu'importe les bateaux étaient à quais et nous avons embarqués. Le terminal ressemble à un aéroport, grand hall, enregistrement, passerelles d'accès, check des passeports... il n'y manquait rien.

le bateau

Bon alors quand je dis bateau, je minimise, ce sont de gros paquebots à plusieurs étages, avec des magasins, des bars, une boite, un sauna ... tout le confort que nous autres étudiants alcooliques pouvions espérer :)

En réalité pour 20 euros la traversé allé-retour, on avait juste des cabines ou l'on était entassé à 4, sous le niveau de la mer. Cela fait quand même plaisir de savoir que les étudiants ont moins de valeur que les voitures qui elles étaient au niveau 2. A défaut d'ouvrir les rideaux qui donnent sur une paroi, nous nous sommes mis en quête de ... bière ! Le navire étant entre deux pays, tout ce que l'on peut acheter dessus est détaxé, inutile de préciser que des gens prennent le bateau uniquement pour acheter en gros (faut bien rentabiliser le billet), une sorte d'Andore sur les flots, comme c'est romantique !

Une fois que tout le monde s'est armé de son pack de 24 bières et à commencer à picoler, l'heure du repas est arrivé. Tel des Robinsons privés de toutes saveurs depuis des mois, nous nous sommes jetés sur le buffet... Ah douce orgie ! Crevettes, mousse au chocolat, viande rouge... amis finlandais je vous jette votre "healthy" à la figure, manger de la nourriture qui a du gout c'est quand même bien mieux ! (surtout quand on a attendu 2 mois). Mais ERREUR ! tout le monde était si repus que nous avons juste pu rouler jusqu'à notre couchette tenter de digérer un peu... tentative vaine, il nous a fallu nous résoudre à ingurgiter des litres de bières avant d'en sentir les effets.

Et puis hop tout le monde en boite, pour changer j'oserais dire. M'enfin on s'est quand même bien amusé, on a pu voir tout ces salo d'erasmus tromper leur copines/copains respectifs ... au moins ça a fait plein de ragots à raconter au petit déjeuné !

La soirée s'est donc terminée à 6h du mat, par chance nous arrivions à Stockholm qu'à 9h, et pas question de louper les bus. J'ai donc profité pleinement de ma nuit de 3h et la douce sensation de se réveiller encore ivre :)

stockholm

Même si nous étions complètement déchirés (je crois que c'est le mot le plus approprié), nous sommes donc allés en ville pour quelques heures. Merci Tomas d'appuyer mes dires :

Et dire que ce n'était que la traversé allé, il faudrait encore tenir le coup le soir même pour la traversé retour ! Je commençais à comprendre le "oula". Mais qu'importe, le temps était à déambuler dans la ville. Très jolie ville ceci-dit, qui n'a rien à envier à Paris sur l'aspect "charme".

On a visité des églises, allé voir le palais présidentiel, joué avec les pauvres sentinelles qui montent la garde, pris des photos avec un groupe d'anglais totalement barrés et ... somme allés au mac do... j'ai honte, m'enfin c'est une valeur sure pour chasser la gueule de bois !

Le centre ville, fait un peu ville méditerranéenne avec beaucoup de petites rues pavées. C'était très sympa même si nos estomacs, et mal de tête respectif nous ont un peu empêché d'en profiter pleinement.

retour

Le soir, retour sur le bateau direction ... le pieu ! Vite vite dormir quelques heures avant la seconde soirée ! Mission accomplie en 5h, plus de mal de tête, prêt pour picoler à nouveau ! Tout le monde dans le couloir, assis par terre à siroter sa vodka discounté avant d'aller en boite. A, doux souvenirs :)

J'ai quand même tripé sur un petit détail, dans les magasins traditionnels, près des caisses, on trouve chewing-gums, clopes et autres bonbons dégueulasses... mais PAS sur les bateaux de la Viking Line ! Non là on y trouve toute sorte de vodka, et même jusqu'à l'extrémité coté caissier du tapis roulant, histoire d'être bien sur que l'on reparte pas sans notre petite boisson !

Tampere

Le retour à Tampere en bus fut beaucoup plus calme qu'à l'allé, étrangement :) Aux alentours de 13h nous sommes arrivés au TUT avec nos sacs chargés de bières, et autres alcools forts... et hop direct en cours de finnois ! J'ai jamais autant compris le finnois d'ailleurs, c'est une langue qui s'approche facilement en état d'ébriété :)

Le love boat en résumé c'est 200 Erasmus qui font se mettre une mine continue sur 2 jours et au passage visiter Stockholm, pour ce qui est de l'état au retour ... "oula" !